Jack Bizlall – Ingratitude ou ignorance ?

Par Me Philippe G-Olivier Barbe Un Social-Démocrate

Je ne peux m’empêcher de rebondir sur les propos de Jack Bizlall dans son interview du 02 mars 2021 dans le Mauritius Times où il décerne la « médaille de l’horreur » à Sir Gaëtan Duval (SGD). Le syndicaliste Bizlall s’est soudainement converti en octroyeur de médaille.

Traiter un tribun de la trempe de SGD de “Caméléon” et lui décerner “la médaille de l’horreur” par rapport à la coalition de 1969, cela relève de l’ingratitude ou de l’ignorance, voire de la haine!

En 1967, le PMSD était le plus grand parti du pays car, seul, il avait rassemblé 44% de la population alors que le PTr était en alliance avec l’IFB et le CAM. À cette époque, le pays était divisé et était au bord d’une crise sociale car l’économie était à genoux avec un taux de chômage à deux chiffres. Il était donc évident que le PTr et ses alliés n’avaient pas le dynamisme nécessaire pour relancer le pays. SGD aurait sans doute remporté les élections de 1972 et il aurait accédé au poste de Premier ministre. D’ailleurs, SAJ dans une interview a déjà dit : “Si Duval pa ti fer l’alliance en 69, li ti pou PM en 72, lin kouyon…”

Mais SGD a sacrifié sa carrière politique aussi bien que son parti pour sauver le pays de la crise et empêcher que le pays ne soit divisé en cette période cruciale. En faisant la coalition de 1969, Sir Gaëtan a préféré le bien-être de son pays à celui de son parti. Il faisait comprendre les raisons de sa démarche en disant : “L’île Maurice avant tout… mo pa oulé vine PM lor cadavre mo camarade…”. Quel sens de patriotisme! Quel élan d’humanisme!

Face à la situation socio-économique alarmante, SGD prit son bâton de pèlerin et plaça Maurice sur la carte mondiale sans oublier sa contribution dans le Tourisme et la Zone Franche qui créa le boom économique. M. Bizlall qui est un grand syndicaliste aurait-il oublié la lutte de SGD pour le 13ème mois et le C.O.L.A ?

En mai 1996, le pays avait assisté aux plus grandes funérailles de l’histoire. Est-ce que si vraiment SGD méritait “la médaille de l’horreur”, les mauriciens – toutes communautés confondues et de tous bords politiques – lui auraient rendu un si grand hommage ? Presque 25 ans après sa mort, nombreux sont ses compatriotes à lui rendre hommage à sa dernière demeure à St Jean… La diaspora mauricienne à travers le monde ainsi que ses amis étrangers parlent toujours de lui la bouche pleine. Enfin s’attaquer à un mort, cela relève de la lâcheté car ce dernier ne peut se défendre. Une personne qui se respecte baisse les armes devant les morts.

  1. Bizlall, par ses propos sans fondement à l’encontre du plus grand mauricien, s’est octroyé à lui-même la médaille de l’ignorance et de l’ingratitude, voire de la haine !

“La dignité d’un peuple réside aussi dans le respect des morts” – dixit Mgr Nagapen.

Me Philippe G-Olivier Barbe
Un Social-Démocrate


* Published in print edition on 9 March 2021

An Appeal

Dear Reader

65 years ago Mauritius Times was founded with a resolve to fight for justice and fairness and the advancement of the public good. It has never deviated from this principle no matter how daunting the challenges and how costly the price it has had to pay at different times of our history.

With print journalism struggling to keep afloat due to falling advertising revenues and the wide availability of free sources of information, it is crucially important for the Mauritius Times to survive and prosper. We can only continue doing it with the support of our readers.

The best way you can support our efforts is to take a subscription or by making a recurring donation through a Standing Order to our non-profit Foundation.
Thank you.

Add a Comment

Your email address will not be published.