Une terre sans partage

Toutes ces splendeurs de la nature

Sont là pour nous confondre.

Même le ciel majestueux

Et l’harmonieuse rondeur du globe terrestre

Ne sont que trompe-l’oeil

Pourvu de richesses abondantes

Et sous un dehors captivant,

Professant démocratie, jurant droits de l’homme,

Le monde n’est que barreaux de fer

Solidement fixés, serrés, vissés, soudés.

Mesures combien efficaces

Pour la ségrégation

Des peuples,

Des races,

Des croyances

Des cultures!

Nous sommes aujourd’hui témoins,

ô combien impuissants!

D’un monde en détresse,

D’une humanité refoulée,

D’une terre sans partage.

 

  • Published in print edition on 28 August 2015

Add a Comment

Your email address will not be published.