Si ma mère avait encore vingt ans

Par Clifford Ng Kwet Chan

Si ma mère avait encore vingt ans

Elle aurait signé les yeux fermés

Un contrat de trois ans

Pour un emploi à l’étranger

Comme ouvrière dans l’industrie textile.

Si ma mère avait encore vingt ans

Elle aurait bossé tous les jours

Douze heures d’affilée

Nourrie seulement de bouillons de légumes

Avant de regagner le soir son dortoir.

Si ma mère avait encore vingt ans

Au bout de quelques mois de travaux sans relâche

Elle serait morte dans l’anonymat

Dans un village perdu de ce pays d’où seraient expédiées

Ses cendres à sa famille de Meihsien.


* Published in print edition on 20 December 2019

Add a Comment

Your email address will not be published.