Letters

Readers’ Response/ Opinion  

To Our Readers   

Your views are of interest to us. They help us balance the argument in the correct perspective. We welcome you to draw our attention to anything or opinion expressed in the Mauritius Times (or any national or international event of interest) with which you agree from your own angle or disagree due to a different appreciation of facts.

We will gratefully receive your communications at the email address:

mtimes@intnet.mu

We may decide to publish your comments or the relevant parts thereof if we consider that they will help our readers better understand specific contexts and maintain MT as the foremost and most balanced analytical newspaper of the country.

 

* * *                      

 Open Letter to Director – CWA   

Greatly Excessive CWA bills due to AIR

 

Please see 2 enclosed CWA Bills, dated 12.01.2011, one for Rs. 55, which I am paying in full herewith, and the other for Rs. 492, part of which has previously been paid to HQ in PROTEST at Rs. 100, last month.

I am again sending Rs. 100 ONLY on account for the second bill for supply 03140155G. My cheque will therefore total Rs. 155.

The reason for this excessive bill is that our house supply comes directly from a 12” or bigger main pipe descending from the reservoirs near Camp Cavall, and going down along the road outside our house.

This pipe empties during the day, when the water is turned off, and then refills early next morning, and is consequently full of a very large volume of air. This air causes my water meter to run at high speed, hence the high amount claimed on the bill.

I have an air-valve installed before the meter, but the air flow is so excessive that it cannot handle the great volume of air coming from the main supply pipe.

This is the problem of the CWA, so you should arrange for it to be dealt with ASAP please.

I repeat: I AM NOT PAYING FOR AIR. This is NOT MY PROBLEM. 

 

Dr David C. WEST

Forest Lane, Floreal

 

* * *

 A propos de l’interview de M. Vayid  

Dans l’entretien de l’invité du Mauritius Times du 30 décembre 2010, Monsieur Vayid déclare en termes très catégoriques que les ingrédients pour une prochaine conflagration sociale sont bien réunis et visibles, similaire au scénario de février 99. Il brosse un tableau sombre et négatif de la situation sociopolitique et économique du pays. A lui seul d’assumer la gravité de ses propos, car il faut lui demander s’il existe une société sans problèmes, sans divisions sociales ailleurs.

Monsieur Vayid est un intellectuel de haut calibre, ancien président du BAT, de la MEF et actuellement il préside les destinées du NESC, mais il n’a point d’expérience du terrain. Nos leaders politiques, sociaux et religieux labourent le terrain social et savent mieux que quiconque les besoins et les aspirations de cette masse de gens de la classe ouvrière et moyenne.

Et ce gouvernement du Dr N. Ramgoolam fait de son mieux pour pourvoir des aménités sociales et infrastructurelles décentes à tous. La protection sociale est à son apogée et Maurice est le champion de toute l’Afrique pour sa politique et stratégie de bien-être social et économique d’après les indications de Mo Ibrahim 2010.

L’ICAC est déjà à pied d’œuvre pour combattre la corruption à tous les niveaux et les signaux sont très forts quand il s’agit des exemples qui viennent d’en haut. Plusieurs responsables des institutions gouvernementales ont fait les frais de cette lutte contre la mauvaise administration. La bataille continue toujours et s’avère très féroce.

Monsieur Vayid parle des institutions gouvernementales et des corps paraétatiques dirigés par des représentants d’un seul groupe ethnique, mais réalise-t-il que ce groupe ethnique spécifique est majoritaire dans le pays et leurs perspectives ne se trouvent que dans le service civil. Ils n’ont pas le profil ethnique pour être recrutés dans les compagnies du secteur privé.

Monsieur Vayid, ancien président de la Mauritius Employers Federation, n’est-il pas mieux placé que quiconque pour savoir si le principe de chances égales et de méritocratie est observé dans ce secteur ?

 

Raja Bundhan
raja_1255@hotmail.com
 

Add a Comment

Your email address will not be published.