Additifs alimentaires : Un danger pour les consommateurs ?

Les additifs alimentaires existent depuis que l’homme a déployé les moyens de conserver les aliments de consommation. Dans l’Egypte ancienne, il y avait la salaison et le fumage, l’utilisation de l’acide acétique et lactique, et les colorants naturels et arômes pour augmenter l’attrait de certains produits. Les Romains utilisaient le salpêtre (ou nitrate de potassium), ajouté aux épices et colorants pour la conservation et l’amélioration de l’apparence des aliments.

Les additifs alimentaires sont des substances chimiques ou naturelles qui, ajoutées à notre alimentation, remplissent différents rôles.

–        Un acidifiant corrige l’acidité des aliments.

–      Un anti-oxydant limite l’action de l’oxygène sur les produits, par exemple, empêche une pomme épluchée de noircir.

–        Un colorant rend le produit plus appétissant.

–   Un conservateur limite la prolifération des microbes et des champignons.

–        Un édulcorant donne un goût sucré sans apporter de calorie.

–        Un émulsifiant empêche les sauces de se séparer.

–     Un épaississant est ajouté à une substance trop liquide pour lui donner de la consistance.

–     Un exhausteur augmente l’intensité de la perception du goût de l’aliment.

–      Un gélifiant (extrait végétal ou animal) est une substance qui permet de donner aux aliments la consistance d’un gel.

Mais il y a aussi des additifs toxiques. Afin de bien distinguer entre ces produits et dans le souci d’informer les consommateurs, les additifs doivent être déclarés par leur nom spécifique ou par le code européen. Des normes concernant l’utilisation de ces produits sont établies sur la base de la dose journalière admissible (DJA). Une liste d’additifs alimentaires, classés en six catégories, de l’additif alimentaire « sans danger » à l’additif alimentaire « dangereux », est accessible à l’adresse suivante : http://www.les-additifs-alimentaires.com/liste-tous-danger.php.

Additifs autorisés : 1. Colorants 2. Conservateurs 3. Antioxydants 4. Emulsifiants 5. Agents gélifiants et épaississants 6. Agents antiagglomérants 7. Acides, bases et sels 8. Substances aromatisantes 9. Exhausteurs de goût 10. Préparations enzymatiques 11. Substances de traitement de surface 12. Additifs 13. Edulcorants.

Colorants alimentaires se trouvant naturellement dans les denrées alimentaires : E100, E101, E101a, E140, E160, E161, E162 et E163

Colorants alimentaires ne se trouvant pas naturellement dans les denrées alimentaires : E102, E104, E110, E120, E122, E123, E124, E127, E131, E132, E133, E142 et E151.

Par ailleurs, le Conseil européen de l’Information sur l’Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui s’appuie sur les recherches scientifiques pour donner des informations aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants sur la sécurité sanitaire, la qualité des aliments, et la santé et la nutrition.

A Maurice, l’éducation de la grande majorité de la population reste à faire sur la manière de s’alimenter sainement. Très peu de Mauriciens, même si nous sommes les meilleurs en Afrique, sont conscients des dangers véhiculés par bon nombre d’additifs. Qui sait, par exemple, que certains produits « bio » contiennent bel et bien des additifs ?

A ce jour, les problèmes associés à une mauvaise alimentation – au sens large du terme — se multiplient. Parfois, après les soins gratuits, même les patients ne suivent pas les conseils pour développer de bonnes habitudes alimentaires. Cela grève le budget des hôpitaux publics, et donne un travail supplémentaire au monde médical dans le secteur public.

* Published in print edition on 3 April  2015

Add a Comment

Your email address will not be published.