Vina Ballgobin

Singapour : Changement climatique, Pluies torrentielles et Vision à long terme

— VINA BALLGOBIN

De par sa situation géographique, une pluviométrie importante, et le niveau peu élevé des terres, Singapour est souvent en proie aux inondations. Avant l’arrivée de Lee Kuan Yew au pouvoir, les inondations étaient habituelles sur environ 3,178 hectares. Bien entendu, l’urbanisation, le non-respect des reliefs et des cours naturels au nom du développement, étaient parmi les causes les plus importantes des inondations.

Ensuite, avec l’avènement du monde de la compétence de Lee Kuan Yew, ce chiffre a considérablement diminué pour atteindre le chiffre de 62 hectares seulement aujourd’hui. Au Singapour, le développement d’une vision pour le long terme a limité les risques associés aux inondations. Une planification qui tient compte de tous les paramètres, sous tous les angles, a aidé à construire un système de drains sur environ 7,000 kilomètres.

 

Toutefois, au Singapour, les hommes et les femmes politiques ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Au lieu de parler pour ne rien dire, ou parler uniquement pour se vanter de leurs exploits comme cela se fait dans plusieurs pays en voie de développement, ou encore critiquer de manière peu constructive leurs opposants sur le plan politique, eux, ils se cultivent pour être en mesure de cultiver la population. Il y a une raison parmi d’autres : étant lettrés dans plusieurs domaines et pas uniquement en littératie scolaire, ils comprennent très bien le sens d’être catalogué parmi les SIDS. Ils sont conscients qu’entre 1970 et 1980, 25 pays ont souffert des conséquences des calamités naturelles et 13 d’entre eux étaient des SIDS (UNCTAD, 1997).

Etre catalogué parmi les 40 pays sous la bannière des « SIDS » (Small Island Developing States) ou « Petite Ile Insulaire vulnérable » ne représente pas un énième moyen de voyager dans le monde et de dépenser l’argent public, pour ensuite rentrer et affirmer qu’il sera impossible de faire quoique ce soit dans son propre pays… Rappelons qu’une conférence avait aussi eu lieu à Maurice du 10 au 14 janvier 2005.

Le Tableau 1 permet de distinguer clairement la différence existant entre Singapour et les autres SIDS. Les Singapouriens se distinguent des autres pays car il n’y a jamais de décès en cas d’intempéries… Le terme « Events » est employé quand il existe au moins un des critères suivants dans un pays: dix ou plus de personnes tuées, 100 personnes touchées, un appel à l’aide internationale ou l’état d’urgence décrété. Bien entendu, tous les pays ne fournissent pas les informations en toute transparence. Parfois les médias et/ou d’autres observateurs peuvent exagérer les informations en fonction de motivations politiques déclarées ou cachées des financeurs. La plupart du temps, les chiffres sont sujets à multiples contestations. Aujourd’hui, la technologie permet d’obtenir des informations plus fiables. Singapour s’affirme comme une exception à la règle car les Singapouriens ont décidé, depuis l’indépendance de leur pays, de mettre un terme aux pratiques qui donnaient une image négative d’eux au monde : pays rempli de corrompus, hommes et femmes politiques incapables de penser au bien commun, possédant une envie irrésistible de sauter sur la moindre occasion pour déposséder le peuple de ce qui lui revient de droit afin de s’enrichir au centuple, voire beaucoup plus…, lobbys sectaires utilisant la religion et l’ethnicité pour tromper la population, abuser de la naïveté du peuple afin d’accorder des privilèges à un petit groupe de nantis, …

Et c’est le moteur qui dirige ce pays encore aujourd’hui et reflète la capacité des Singapouriens à prévoir les risques liés aux catastrophes naturelles. Par leur motivation à demeurer dans le monde de la compétence, les Singapouriens sont capables de se protéger des risques et de développer un niveau élevé de réflexion sur le plan de la gestion des infrastructures et des dépenses saines de l’argent public.

Mesures prises par les Singapouriens

Si la plupart des drains fonctionnent bien, les pluies torrentielles créent parfois des situations particulières : les drains débordent, créant ainsi des inondations. Pour cette raison, il y a une surveillance permanente pour minimiser les risques. Les travaux sont permanents afin d’adapter le système existant aux caprices de Dame Nature, si nécessaire.

Le site du National Water Agency (PUB) affichent les chiffres sur les pluies torrentielles de manière transparente. L’on apprend que les risques d’inondations y sont fréquents.

·         Le 13 mars 2013, des inondations ont eu lieu à l’ouest avec 100 mm d’eau et « Observed surface overflow from nearby construction site. Stormwater also overflowed from the sump where the two roadside drains converged”.

·         Les 3 et 9 avril 2013, il y a eu 100 mm d’eau dans le centre et à l’ouest. Pour le centre, l’on note ceci : « Intense rain cause this known hotspot to be flooded. On-going drainage improvement project is expected to be completed by 3Q 2013.”

·         Le 17 avril 2013, trois zones de la partie centrale ont été inondées avec 150 mm d’eau. L’on note que plusieurs travaux sont en cours et il faut en permanence surveiller les drains. « On-going drainage improvement project is expected to be completed by 2Q 2013 and 1Q 2014.”

·         Et le tableau recopié du site pour le 23 avril 2013 indique ceci :

Due to the heavy rain this afternoon, flash flood occurred at the following location.

Le gouvernement singapourien a adopté plusieurs stratégies pour la gestion des inondations, notamment (1) un système de drains appropriés pour tout nouveau développement ; (2) implémentation de mesures de protection contre les inondations à travers un Code of Practice sur l’évacuation des eaux en surface. Les spécifications y sont inscrites pour les niveaux minimum des bâtiments et des entrées aux facilités souterraines (sachant qu’il y a le métro, par exemple, et aussi des parkings de voitures). Pour les anciens bâtiments, le gouvernement travaille en étroite collaboration avec les propriétaires pour prendre des mesures de protection contre les inondations ; (3) un système d’amélioration des drains en permanence dans les zones à risque. Il existe plusieurs types de travaux en cours : élargissement et approfondissement des drains et canaux pour l’évacuation effective des eaux ; des mesures spécifiques sont prises pour les régions à risque – parfois même – la route est surélevée par rapport au niveau possible ou avéré des eaux (tel a été le cas pour le Orchard Road en juin 2010). En 2012, il y a eu 15 travaux. En 2013, 35 travaux sont en cours et 9 travaux doivent être complétés en 2014 et 2015 ; tout endroit réservé pour un développement quelconque est étudié de sorte à surélever, si nécessaire, les niveaux des bâtiments et des routes afin de garantir un maximum de protection contre les inondations ; (4) Singapour a aussi un système de barrages pour évacuer l’excès d’eau dans la mer suite aux cyclones dans certaines régions spécifiques.

Education des citoyens : Une priorité singapourienne

Au Singapour, les hommes et femmes politiques ne vivent pas dans une monarchie. En tant que Citoyens de la Mère-Patrie, ils ont réfléchi et défini la manière dont la République fera face aux défis du monde contemporain : ils accordent beaucoup d’importance à toutes les formes de littératie et s’appliquent aussi à suivre les règlements et les lois à la lettre. Ils ont bien compris que les pays en voie de développement, utilisant des schémas politiques d’antan, s’enlisent dans un monde qu’ils ne veulent plus jamais connaître : le monde de la division de l’homme par l’homme pour des raisons malhonnêtes, bassement matérielles et anti-patriotiques.

Sans aucune prétention et avec humilité, ce pays tente de jouer la carte de la transparence et de la responsabilité (transparency and accountability). Plusieurs sites du Singapour éduquent le peuple localement mais tout citoyen du monde y a aussi accès et peut donc s’éduquer s’il le souhaite… Que proposent ces sites afin de réduire la vulnérabilité des habitants des îles ?

–          Ne pas obstruer les drains. Il y a aussi un numéro de téléphone (hotline) pour rapporter les cas d’obstruction.

–          Acheter des produits spécifiques pour protéger sa maison pendant les inondations (floorboards and sandbags).

–          Se mettre au point le plus élevé où l’on se trouve pendant les inondations, et attendre que le niveau de l’eau diminue. Ne pas s’aventurer près des drains. Ne pas toucher des équipements électriques. Déplacer les affaires importantes en lieu sûr.

–          Ne pas toucher les senseurs qui se trouvent dans les drains pour mesurer le niveau de l’eau. Ce sont des outils de détection.

–          Utiliser le hotline pour prendre connaissance des prévisions météorologiques. Appeler un hotline pour connaître les mesures à prendre avant ou dès qu’il y a des pluies fortes.

–          Utiliser des capteurs d’eau dans les lieux de grande fréquentation comme les supermarchés afin d’informer immédiatement les clients en cas d’inondations au sous-sol.

–          Utiliser la carte interactive pour connaître le niveau de l’eau dans les 158 senseurs d’eau des drains et canaux du pays, mis à jour chaque 10 minutes. Un système SMS existe pour informer les abonnés de l’imminence d’une inondation. [Par exemple, le 25/04/2013 à 4H05, le drain à la station Sg Ketapang (Xilin Ave) avait un niveau d’eau de 0.08m.]

–          Utiliser la carte interactive pour obtenir des images des CCTV où les informations sont mises à jour chaque 5 minutes sur 24 sites les plus à risque en cas d’intempéries.

Que faire en cas d’inondations ?

–          Do not walk through moving water. 15cm of moving water can make you fall. If you have to walk in water, walk where the water is not moving. Use a stick to check the firmness of the ground in front of you.

–          Do not drive into flooded areas. If floodwaters rise around your car, abandon the car and move to higher ground if you can do so safely. 30cm of water can stall your car. 60cm of water can carry away most vehicles including SUVs.

Que faire si vous devez évacuer un bâtiment ? Turn off utilities at the main switches or valves. Disconnect electrical appliances.

Que faire si l’eau des drains du Sewerage system déborde ? Inform PUB by calling our 24-hr Call Centre at 1800-284 6600. House owners can also consider installing a one-way valve at the last inspection chamber which will close to stop the accidental backflow of used water from the public sewer into the sanitary drainage system and hence prevent the overflowing at the floor trap.

Ni xénophobes ni arrogants, les Singapouriens acceptent que le Gouvernement institue un panel indépendant, constitué d’experts locaux et aussi d’experts étrangers pour évaluer les travaux infrastructurels. C’est une culture du monde de la compétence que beaucoup de Mauriciens ne comprennent pas encore, malheureusement.

Le 6 octobre 2011, le panel d’experts livre ses « preliminary findings”. Ces derniers reconnaissent le bon travail du National Water Agency (PUB) en termes de drains par rapport aux autres villes. Les statistiques sur la pluie démontrent aussi que l’intensité des pluies a augmenté au cours des 30 dernières années (de 1980 à 2010). Différentes simulations prouvent que le Marina Barrage n’était pas la cause des inondations en 2010 et 2011. Plusieurs mesures prises semblent correctes et diminuent les risques d’inondation dans la région. En sus, le rapport indique que “Conventional design approach and standards are not sufficient to secure an adequate drainage system for the future. The Panel acknowledges that PUB has recognised this and has proposed an increase in design standards through the revised Code of Practice (COP) on Surface Water Drainage.[…]

(a) PUB should move to a process of new generation drainage systems models that can adequately replicate systems performance, evaluate potential interventions and provide flood-risk mapping;

(b) There should be increased monitoring of systems performance (rainfall radar, flow meters, rain gauges and water level sensors) to provide better operational information, help validate models and facilitate early warning;

(c) PUB to consider a wider range of measures that mitigates the effects of urbanisation (e.g. compensatory storage for new developments and redevelopments). A wider range of measures may be more appropriate for the management of flood risk in the future;

(d) PUB to consider added benefits of drainage in the context of the wider future needs of Singapore (e.g. storm water reuse, improved water quality, biodiversity, …”

Source : http://www.pub.gov.sg/managingflashfloods/Pages/recent.aspx

Nous, les Mauriciens, où en sommes-nous ? Entre une opposition qui aspire à prendre le pouvoir par n’importe quel moyen dès la fin des élections et un Gouvernement qui aspire à rentrer dans la modernité et qui y réussit de manière mitigée, ce qui se passe sur la scène politique démontre que le chemin vers le monde de la compétence sera plus long que prévu….

VINA BALLGOBIN

Add a Comment

Your email address will not be published.