Question de principe

Par Nita Chicooree-Mercier

Jusqu’à preuve du contraire, il semble bien que tout acte de vol des données informatiques et téléphoniques relève de la cybercriminalité, et est punissable par la loi. C’est sans aucune gêne qu’une conversation téléphonique entre une élue desde l’opposition et une autre du rang du gouvernement a été interceptée et rendue public dans les colonnes de la presse.

Est-ce que l’élue de l’opposition s’insurgerait contre cet acte illégal de mise sur écoute dont elle a été l’objet ? Et quid du journal qui publie allègrement ce genre d’information sans dévoiler la source ni condamner l’acte d’interception ?

Si tant est qu’on veuille encore accorder le bénéfice du doute quant à l’intention même de ce qui est un acte répréhensible dans la course à faire le buzz, c’est qu’on s’accroche à croire qu’un certain principe dicte la ligne à ne pas franchir dans le métier.

Que nenni ! En pleine pandémie en 2020, empirée par la marée noire du Wakashio,on a vu surgir sur les ondes de la radio un expert maritime sans diplôme et, dans la mêlée,s’est érigé en meneur de protestation de rue. La surexcitation sur les ondes battait son plein.

La parole relâchée et sans complexe derrière le micro laissait libre cours au déchaînement du public à critiquer, à condamner et à juger avec un brin de moquerie partagé par tous et chacun avecun manque de retenue totale lorsque les autorités sont prises pour cibles.

Editorial, Public Discontent, Social Media, Gopia, Sinois Nef, National Assembly, Obstructing Public Road, Plaine Magnien Village Council, Floodings, Mayor of Vacoas-Phoenix, Live Radio One programme, PPS of Manhattan, Dubayjalsa, Dubai Expo, National Security Services, President of the Republic, Municipal and Village Councils, Covid-19 Epidemic, Video clips, Police Forces,      

 


Mauritius Times ePaper Friday 15 April 2022

An Appeal

Dear Reader

65 years ago Mauritius Times was founded with a resolve to fight for justice and fairness and the advancement of the public good. It has never deviated from this principle no matter how daunting the challenges and how costly the price it has had to pay at different times of our history.

With print journalism struggling to keep afloat due to falling advertising revenues and the wide availability of free sources of information, it is crucially important for the Mauritius Times to survive and prosper. We can only continue doing it with the support of our readers.

The best way you can support our efforts is to take a subscription or by making a recurring donation through a Standing Order to our non-profit Foundation.
Thank you.

Add a Comment

Your email address will not be published.