Parmanand Ramlackhan: Une voix légendaire s’est éteinte

Nécrologie

Nous avons appris avec peine le décès de Parmanand Ramlackhan. Né à Vacoas, il a fait ses études au Collège Régent, un collège fondé par Mahess Teeluck.

Parmanand était un travailleur social assidu, œuvrant toujours pour les démunis de la société mauricienne. Il a fait ses premières armes comme instituteur du cycle primaire. Il maîtrisait la langue hindi (sa langue de prédilection) avec perfection et travaillait à temps partiel à la radio nationale MBS (connue comme Mauritius Broadcasting Service autrefois). Sa voix douce et limpide a conquis bon nombre d’auditeurs. Quelque temps après, il a été nommé à plein temps jusqu’en l966. Il est devenu le premier « Indian Programme Organiser » jusqu’à ce qu’il a pris sa retraite en l987. Il a succédé à Domashakan Geerjanand, le premier diplômé de la Grande péninsule. Parmanand a laissé ses empreintes indélébiles à notre station nationale.

Nous avions eu la chance de côtoyer Parmanand en tant que membre-fondateur de l’ODI « Organisation for Diaspora Initiatives » suite à la requête de Chit Dukhira. Il avait un amour profond pour la culture indienne. Sa contribution dans l’ODI a été très appréciée de tout un chacun. Il parlait avec conviction. Sa gentillesse était exemplaire ainsi que son sourire radieux et contagieux. Il a été avant tout un homme de culture, très sympathique et affable. Il était toujours vêtu élégamment.

Un beau samedi matin, au marché de Quatre Bornes, j’avais eu une conversation très amicale avec lui. Rien ne présageait qu’il allait nous quitter si subitement. Ce jour-là, on parlait avec enthousiasme de la prochaine conférence qui aura lieu en janvier 2016 à Jawarharlal Nehru University sous l’égide de l’eminent Professor Ajay Dubey.

L’ODI pleure la disparition d’un de ses membres qui laisse derrière lui un vide difficile à combler. Nous nous inclinons devant sa dépouille et nous exprimons nos condoléances les plus émues à toute sa famille endeuillée.

Philip Li Ching Hum
Organisation for Diaspora Initiatives

 

  • Published in print edition on 31 July 2015

Add a Comment

Your email address will not be published.