Nita Chicooree

CARNET HEBDO

 

The Iron Gods

 

Bien entendu, tout le monde n’est pas Lal Bahadur Shastri qui, paraît-il, touchait presque rien comme salaire tant la situation économique de son pays aussi bien que l’indigence de son peuple imposaient sans doute dans son esprit une certaine décence.

 

La Divine Liberté… 

C’est certainement parce que nous sommes bien gardés que le pays est béni d’une aura de divinité qui est…à vendre dans un nouveau slogan ‘Divine Ile Maurice’. Officiellement, le pays se nomme Mauritius. Mais pour la circonstance, on s’adapte. Deux nouveaux hôtels inaugurés (il y a quinze ans, chaque nouvel hôtel était le dernier hôtel) dont l’un a changé de nom sans expliquer la raison au public, le monologue des grands, passant de Shanti Ananda, joli nom, à Shanti Maurice (débile). Evoquant l’Impératrice des Indes, titre ronflant conféré à Victoria pour la consoler du décès de son mari, un autre hôtel décrit comme ‘le joyau de la couronne’ a été fièrement inauguré. Mauritius porte aussi une couronne, c’est qui le monarque? Liberté économique oblige, surtout lorsqu’on est au top du palmarès, les portes restent ouvertes aux investissements de tous bords sans état d’âme.

 

… du Capital

 

On serait presque tenté de féliciter le ministre au doux regard pour son dynamisme dans le traitement rapide du dossier chinois avec l’ouverture prochaine d’une ligne directe Maurice-Shangai et sa démarche pour faciliter le visa inter-îles des futurs touristes. Quelle énergie! Surtout lorsqu’il est question de milliards de roupies, des mannes bénies dans le coffre des gros capitalistes de l’industrie hôtelière et celui de l’Etat.

Libre circulation du capital mais pas celle des personnes. Le ministre et ses collègues, se rendent-ils compte qu’ils déroulent le tapis rouge pour tous les voyageurs du monde sur le sol mauricien et acceptent que les Mauriciens soient traités comme des indésirables tant leur entrée dans d’autres pays est une véritable galère. Il faut être inconscient pour permettre un tel déséquilibre dans les mouvements des peuples ou tout simplement, le bien-être des gens du pays est le cadet des soucis de leurs représentants.

Vu tous les efforts et sacrifices qu’ont consentis les Mauriciens au fil des décennies pour le développement du pays, et qu’une île comme la Réunion qui déverse son lot de chômeurs, RMistes et fonctionnaires à Maurice exige certificat d’hébergement, 30 euros par jour et tout le tamtam aux ressortissants mauriciens sans que les autorités ne bougent. S’ils le voulaient, les autorités locales pourraient négocier avec fermeté et dignité pour assouplir ces restrictions ridicules. Mais dans ce sens-là, il faut avoir la volonté, le courage et un backbone pour rétablir une justice et faire respecter les Mauriciens dans leur déplacement à l’étranger.  

 

Le Monopole du Coeur

 

Comme si la population n’en avait pas eu assez, espérons que c’est le dernier de la saison, dans le méli-mélo habituel politico-socio-religieux, un des Honourable Ministers a cru bon d’entretenir la galerie avec des propos sur une histoire de billet d’avion tenus par son adversaire politique qu’il soupçonne d’avoir des arrière-pensées.

Donc, il appartient à une catégorie de personnes d’avoir à coeur l’intérêt des pèlerins, et les autres ont intérêt à ne pas toucher à ce monopole. Avec la gastro-entérite qui court ces temps-ci, on se passerait bien d’une indigestion chronique provoquée par l’inanité de certains discours.

 

Nita Chicooree

Add a Comment

Your email address will not be published.