Mauritius Telecom

Le nouveau câble sous-marin LION2 déploie sa puissance dans l’océan Indien

 

Mayotte, le 12 avril 2012

– Le consortium LION2 (constitué de France Télécom-Orange et ses partenaires du Groupe Orange – Mauritius Telecom Ltd, Orange Madagascar et Telkom Kenya Ltd -, ainsi que les opérateurs Emtel Ltd, Société Réunionnaise du Radiotéléphone) a célébré aujourd’hui à Mayotte la mise en service du nouveau câble sous-marin haut débit en fibre optique LION2. Désormais, ce câble apporte le haut débit à Mayotte et renforce la connectivité du Kenya.

 

 

Après l’inauguration, fin 2009, du câble sous-marin LION (Lower Indian Ocean Network), cette mise en service constitue l’aboutissement du second volet du plan d’expansion de l’internet haut débit dans l’océan Indien, mis en œuvre par le consortium. Le câble LION, qui relie Madagascar au réseau très haut débit mondial via La Réunion et l’Ile Maurice, a désormais été prolongé via LION2 jusqu’au Kenya en desservant Mayotte.

 

Grâce à une station d’atterrissement à Kaweni (Mamoudzou), LION2 permet notamment de fournir à Mayotte, pour la première fois, un accès haut débit au réseau internet mondial avec une capacité de transmission et une qualité de service équivalentes à celles disponibles en Europe.

 

Au Kenya, le câble LION2 est relié à une station d’atterrissement qui vient d’être construite à Nyali, près de Mombasa. Ce câble représente un projet important pour renforcer la connectivité du Kenya aux réseaux internationaux et pour couvrir ses besoins en capacité technologique pour les années à venir.

 

Par ailleurs, LION2 constitue également une route alternative pour de nombreux pays d’Afrique. Celle-ci permet de sécuriser les transmissions haut débit passant par l’Europe et l’Asie. Il offre, en effet, la possibilité de diriger de nouveau le trafic vers les deux autres câbles qui relient déjà le Kenya en cas de nécessité.

 

Long de 2 700 kms, LION2 bénéficie de la technologie la plus performante utilisée actuellement dans le domaine des câbles sous-marins en fibre optique : le multiplexage de longueur d’ondes (WDM) qui permet d’augmenter la capacité en fonction des besoins sans nouvelle intervention sous-marine. Le débit potentiel maximal de LION2 s’élève à 1,28 Tbps, et il est conçu pour s’adapter aux évolutions technologiques futures.

 

La construction du câble LION2 représente un investissement total d’environ 57 millions d’euros.

 

Add a Comment

Your email address will not be published.