Mauritius Ports Authority

Mauritius Ports Authority : Lancement d’une enveloppe commémorative dans le cadre des activités marquant ses 35 ans  

La Mauritius Post Ltd., à la demande de la MPA, a fait figurer une photo du Chien de Plomb prise dans les années trente sur une enveloppe commémorative dont le graphisme a été confié M. Tristan Bréville. pour honorer le devoir de mémoire et présenter au public en général les avancées du port au cours de ces 35 dernières années. Il s’agit aussi de comprendre le rôle pivot que joue un tel organisme au sein de la République de Maurice. Pour participer pleinement à la protection du patrimoine, la MPA lancera bientôt un ouvrage historique sur le port de Port-Louis intitulé “Grandeur et Naissance d’un Port”.

Le lancement de l’enveloppe commémorative a eu lieu dans un lieu hautement symbolique au Musée postal de Port-Louis. Notons que ce travail collaboratif rappelle les liens étroits entre la Mauritius Marine Authority d’alors et le Département de la Poste car ces deux organismes étaient voisins jusqu’en 1983 avant que cette première, devenue la Mauritius Ports Authority par la suite, ne s’implante définitivement à l’actuel Hurrypersad Ramnarain Building à la Mer Rouge. 

Bref rappel historique 

1720 : Etablissement du port à Port-Louis

Les administrateurs de l’Isle de France se rendent compte que le Port Nord Ouest, (appellation du port de Port-Louis à l’époque), procure plus de sécurité aux paquebots et navires que le port du Vieux Grand Port, utilisé comme port principal jusqu’alors pour tout le trafic maritime. Le port de Port-Louis, il va sans dire, bénéficie de la protection d’une chaîne de montagnes contre les vents du sud-est. La route par les eaux avait l’air d’être taillée naturellement pour que ces lieux servent de port d’accès. Par conséquent, dans les années 1730 et 1740, les vaisseaux sont dirigés vers Port-Louis. Mahé de Labourdonnais façonne la ville et toutes les activités économiques y sont concentrées.  

Gestionnaires : Les autorités coloniales sont responsables de la gestion du port jusqu’en 1811 et ensuite, ce rôle revient au « Harbour Master » entre 1811 et 1913. Puis, en 1914, c’est le Customs, Port and Marine Department qui en assume la responsabilité jusqu’en 1948, date de la prise en charge par le Harbour and Quays Department. Le Marine Services Department est crée en 1965 et la Mauritius Marine Authority en juillet 1965. La Ports Act 1975 confère la responsabilité de régulation et de contrôle des activités du port et des opérations portuaires à cet organisme. La Ports Act de 1975 est revu ultérieurement et un nouveau cadre légal est promulgué en août 1998 établissant la Mauritius Ports Authority avec des pouvoirs régaliens pour la gestion du patrimoine portuaire et le contrôle des opérations maritimes et portuaires.               

1970s : Développement du port et l’amélioration des infrastructures portuaires

Durant cette période, des travaux d’envergure transforment Port Louis d’un port d’achalandage en un port moderne. Durant les années fastes du boom sucrier et grâce à la bonne performance du port franc, il y a une augmentation du trafic maritime. Par conséquent, le port se modernise davantage afin de répondre aux besoins de la communauté portuaire. La première phase du plan de modernisation comprend des projets tels que les travaux de dragage, la construction des quais en eaux profondes, des hangars, d’un entrepôt secondaire et d’un Container Park. Un atelier pour les équipements lourds, une caserne pour les pompiers et un bâtiment pour l’administration du port sont aussi construits.  

1980-1990 : Deuxième phase de construction des quais en eaux profondes

Les travaux facilitent considérablement la manutention des porte-conteneurs, des produits pétroliers et des produits bruts tels que le ciment, etc. Un terminal sucrier est construit vers la fin des années 80 afin d’accroître la productivité dans ce secteur. La création de la Cargo Handling Corporation Ltd en 1983 donne un second souffle aux opérations portuaires pour palier aux exigences économiques du pays tandis que le port de pêche à Trou Fanfaron donne un nouvel essor à l’industrie de la pêche.  

1990-2000 : Projets de développement portuaire avant-gardistes

L’on construit un nouveau terminal à conteneurs et son chenal d’accès à la Mer Rouge. Trois premiers portiques post panamax sont installés pour assurer une meilleure productivité dans la manutention de conteneurs. Un nouveau terminal pétrolier équipé des facilités modernes entre en opération et un terminal croisière dédié à l’accueil des paquebots voit le jour. Grâce à des investissements massifs pour la mise en place des infrastructures modernes, le port développe de nouveaux pôles d’activités comme le transbordement de conteneurs, le Seafood Hub, le tourisme de croisières, le ravitaillement des navires en fuel, l’installation d’une nouvelle cimenterie et le développement du projet « Front de mer ». 

Projets futurs : La Mauritius Ports Authority tient à assumer pleinement ses responsabilités tout en insufflant un nouveau dynamisme, tant par le montant des investissements prévus dans le nouveau Plan Directeur que par la qualité des services à la disposition des opérateurs portuaires. Dans cette optique et dans le souci d’accroître le volume du trafic des conteneurs, la MPA procède à l’octroi d’un contrat concernant l’étude de faisabilité pour l’extension du quai au Mauritius Container Terminal à la Mer Rouge à hauteur de 240 mètres additionnelles dans un premier temps. L’organisme prévoit un investissement de l’ordre de plus de Rs 3.3 milliards pour l’agrandissement du terminal à conteneurs. Ce projet, dont les travaux de construction démarreront vers mi-2012, sera prêt en 2014, affirme M Shekar Suntah, directeur général de la MPA.

Le port et la capitale sont intimement liés d’un point de vue historique et économique. Le port a connu différentes phases de développement tant du point de vue de l’accessibilité aux vaisseaux que du comblement de la mer pour la mise en place d’infrastructures adaptées aux besoins nouveau. Durant ces trente-cinq dernières années, la MPA a été une des forces maîtresses qui a contribué à changer l’image de notre pays en devenant l’un des ports les plus compétitifs de la région avec le soutien du gouvernement, du MPA Board et de son équipe, les employés du port et tous ses autres partenaires. La MPA souhaite continuer dans cette voie pour faire de Port Louis une plaque tournante dans cette partie du monde tout en relevant les défis de la mondialisation et se positionnant en tant qu’un acteur fondamental pour stimuler les activités économiques de la République, nous dit M Suntah.

Add a Comment

Your email address will not be published.