KRJ Yash

Ce qui compte vraiment…

 

Premièrement

Poisson d’avril : Révolution à la mauricienne

 

Si vous êtes un étranger de passage à Maurice et que vous avez écouté certaines radios privées ou vous avez eu le plaisir de lire certains journaux locaux, vous aurez l’impression que l’on vous a menti.

Si vous vous fiez à ces élucubrations, vous ne pourrez vous enlever de l’esprit que la révolte gronde, le peuple a faim de justice et de vérité. Il se dégage une impression que le gouvernement se maintient uniquement au pouvoir afin de s’enrichir sur le dos des citoyens et, qu’en même temps, personne n’arrive à dire : ‘Stop ! nous ne sommes pas d’accord !’

 

 

Nous sommes heureusement loin de cela. Maurice est un Etat de droit, doublé d’une démocratie bien vivante. N’en déplaisent aux esprits chagrins qui ont lutté contre notre accession à l’indépendance et qui voit dans les crises politiques des tunisiens et des Libyens une source d’inspiration pour renverser le cours de l’Histoire. Cette clique veut tout détruire uniquement pour pouvoir dire : « Vous voyez, nous avions raison : Maurice ne peut être souveraine, nous avions raison même si le chaos a mis plus de temps que prévu pour venir. »

Il faut faire attention car si les fossoyeurs de l’unité nationale ont pris une grande claque avec la réélection de Navin Ramgoolam, il n’en demeure pas moins qu’ils n’ont pas dit leur dernier mot. Tapis dans l’ombre, ils sont à l’affût de la moindre étincelle pour enflammer les communautés les unes contre les autres. Pour l’instant, ils ont décidé de s’acharner contre un partenaire minoritaire du gouvernement en faisant fi des institutions qui mènent l’enquête.

Il nous plaît toujours de citer l’Inde comme exemple à tout va, alors pourquoi cette fois-ci omettre de dire que dans ce pays l’ancien ministre des télécommunications, Andimuthu Raja, soupçonné d’avoir organisé la vente frauduleuse de licences de téléphonie mobile de deuxième génération (2G), a été placé en détention provisoire. La police fédérale a également arrêté le directeur de l’un des plus grands groupes immobiliers du pays, qui est aussi vice-président de l’opérateur Etisalat DB Telecom India. La Cour suprême indienne a ordonné au gouvernement d’installer un tribunal spécial pour accélérer les auditions dans le cadre de l’enquête. Avec le contrôle de la Cour suprême et les arrestations de la police nationale, l’United Progressive Alliance (UPA) commence à sentir la chaleur. L’opposition, de son côté, demeure attachée à une enquête parlementaire, réalisée par une commission paritaire.

Le ministre des Télécommunications impliqué a démissionné et se retrouve au cachot. Certains grands patrons du secteur privé l’ont rejoint. Les institutions fonctionnent en Inde :

1.      La Cour suprême a fait son travail.

2.      L’opposition joue son rôle en maintenant une pression constante sur le gouvernement.

3.      Le chef de l’exécutif indien, Manmohan Singh du Parti du Congrès, au pouvoir depuis sept ans a donné un coup de Karcher pour tout nettoyer.

Je vous mentirais si je vous dis que toutes les institutions de Maurice fonctionnent aussi bien qu’en Inde. Pour le peuple mauricien, certaines institutions font semblant d’agir, en attendant une directive pour savoir dans quelle direction il faut aller. Va-t-on encore nous dire que ce n’est qu’une perception ?

 

Deuxièmement

Setting the standard

 

During the last two weeks, most of us have been filing our annual income tax returns. This year, we have been encouraged to go for e-filing as the MRA did not send out any form by post. This was a really good initiative. As usual the MRA provided necessary support to those who needed help. E-filing is more convenient and very user friendly. One is less prone to making errors as the necessary formulas have been integrated into the system. To encourage e-filing, the MRA even entered everybody who used e-filing for their annual return into a prize draw.

I once had to collect a Tax Account Number (TAN) for somebody from the MRA. I called up the office to find out about the opening hours. I was told that they open at 08:30 am. I was there at 08:30 am. and by 08:35 am. I had my TAN in hand. I need to point out that I did not know anybody working at the MRA and was quite impressed with the efficiency and effectiveness with which the staff of the MRA works. It is indeed remarkable. Can we expect the same efficiency/effectiveness from our customs officers? The customs officers are presently requesting an increase in their salary levels to match those of other MRA officials. If, in return for the rise in salary, their efficiency levels would match those of their colleagues form the MRA, there should be no problem to match their salaries…

 

KRJ YASH

Add a Comment

Your email address will not be published.