Que l’Etat se décharge du fardeau du « Fitness Bureau » est certainement une bonne chose.