SMEDA : Mesures positives pour le renforcement des capacités des PMEs

Les petites et moyennes entreprises (PMEs) restent un des principaux moteurs de l’économie mauricienne. Collectivement, elles génèrent environ 37 % du produit intérieur brut et emploient quelque 250,000 personnes. Ce secteur est le plus grand générateur d’emplois et sa performance est importante pour le développement social et économique du pays.

Toutefois, les PMEs font face à plusieurs défis qui ont un impact négatif sur leurs coûts, leur productivité et leur compétitivité. Les défis principaux ont trait à la globalisation, la taille du marché, la crise de l’Euro, et l’innovation technologique, d’où la nécessité de se réinventer continuellement afin de survivre dans un contexte de turbulences économiques.

Il est primordial que les PMEs continuent de contribuer activement à l’économie mauricienne. Dans ce sillage, la Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA), sous l’impulsion de sa directrice Mme Indira Seebun, tente de valoriser les produits des PMEs, d’accroître la visibilité de leurs produits et services, d’exploiter leurs possibilités de marketing et d’augmenter la production locale.

Foires régionales

La foire régionale des PMEs se tient à intervalles réguliers et est destinée aux entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel ne dépassant pas Rs 50 millions. L’esplanade du Port Louis Waterfront accueille du 26 au 29 juin 2013 une foire régionale des Petites et Moyennes Entreprises (PMEs). Environ 80 PMEs des secteurs de l’alimentation, de l’artisanat, des meubles, du textile et de l’habillement, de la bijouterie, des plantes et des articles en cuir sont représentées.

Selon Mme Seebun, la SMEDA vise à travers cette initiative à améliorer l’accès au marché local, créant ainsi un meilleur environnement de soutien pour le développement et l’épanouissement des PMEs. Les PMEs commercialisent et vendent leurs produits aux touristes et au public en général, lancent de nouveaux produits, créent ou consolident des partenariats avec des clients, cernent leurs aspirations et établissent parfois des réseaux de partenariats avec d’autres entreprises.

Journées portes ouvertes

Pour rappel, la SMEDA a organisé des journées portes ouvertes du jeudi 20 au samedi 22 juin 2013 à Coromandel afin de se rapprocher des PMEs et de les informer des mesures et facilités existantes mises à leur disposition, et aussi donner des informations sur les nouvelles mesures budgétaires annoncées dans le budget 2013. Un atelier de travail sur le ‘public procurement’ a eu lieu le vendredi 21 juin à l’intention des PME afin qu’ils puissent mieux maîtriser les règles régissant le ‘public procurement’.

Le public a aussi découvert trois types d’aides aux PMEs : incubateurs de la SMEDA, centres de formation et le SME Resource and Technology Centre. Ces organismes dispensent une formation aux PMEs pour leur faire découvrir des procédés nouveaux et leur donner l’occasion de se perfectionner et d’améliorer leur rendement en tant qu’entrepreneur. Il va sans dire que les PME doivent se moderniser et la SMEDA leur offre ainsi un soutien en termes de recherche d’informations sur des innovations technologiques récentes.

De plus, lors de ces journées portes ouvertes, les entrepreneurs ont eu l’occasion de se doter d’une adresse électronique, de s’enregistrer auprès de la SMEDA Procurement Desk et, aussi, de faire une demande pour des cours de formation.

Plusieurs organismes de support pour les PME, notamment les banques, l’Agricultural Research and Extension Unit, le Mauritius Business Growth Scheme, Enterprise Mauritius, le National Women Entrepreneur Council, entre autres, étaient aussi présents.

Projets futurs

La République de Maurice est le premier de la région SADC à démarrer les programmes « Digital Literacy Curriculum » (DLC) et « Build Your Business (BYB) Programme ».

« Digital Literacy Curriculum » : Environ 100 entrepreneurs ont déjà suivi la formation “ Digital Literacy Curriculum » (DLC) au cours des années 2012 et 2013. D’autres cours se tiendront dans les centres régionaux et dans les Women centers des îles Maurice et Rodrigues afin de préparer les entrepreneurs mauriciens à faire face aux nombreux défis au quotidien dans la gestion de leur entreprise et aussi, leur donner les pistes pour améliorer la gestion de leurs affaires.

La SMEDA envisage de développer l’accès à de nouvelles facilités dans le futur afin d’optimiser les services offerts par le SME Resource & Technology Centre. Ce centre agira comme facilitateur pour les PMEs dans le domaine technologique et électronique. La SMEDA envisage de leur faire découvrir les différentes facettes des nouvelles technologies et de leur offrir un service personnalisé dans ce domaine. Les formateurs, Mauriciens ou étrangers, auront pour tâche de les former à l’utilisation des nouvelles technologies et/ou au transfert du know-how technologique.

D’autres projets, plus ambitieux, seront mis en chantier quand ce centre sera totalement fonctionnel, entre autres, le développement de stratégies et de politiques novatrices en relation avec les PMEs pour renforcer l’économie locale et contribuer au GDP, l’analyse et la production d’études sur des systèmes innovants qui ont fait leurs preuves et le transfert éventuel des meilleures pratiques sur le plan local, et la production de documentation à travers des manuels et des guides pour diffuser les meilleures pratiques. Certaines formations, plus avancées, auront lieu en collaboration avec des universités locales et internationales.

Build Your Business Programme” : Le “International Youth Foundation”, en partenariat avec Microsoft, développe une formation “Build Your Business » (BYB), taillée pour des jeunes de 16 à 35 ans qui souhaitent ouvrir, diriger ou agrandir une micro/petite entreprise. La formation initiale des aspirants entrepreneurs ou entrepreneurs émergeants importe moins que leur volonté et leur motivation d’apprendre. La formation sera accessible en ligne et sur support informatique.[Pour des informations supplémentaires, veuillez contacter : s.suraphel@iyfnet.org]

Il est reconnu internationalement que les PMEs jouent un rôle extrêmement important dans le monde et, plus spécifiquement, dans les pays en voie de développement. Les PMEs sont des viviers économiques pour ceux qui sont au bas de l’échelle sociale. Il est impératif que la SMEDA maintienne le cap afin de permettre aux petites et moyennes entreprises de grandir et de maintenir des emplois dans nos deux îles, Maurice et Rodrigues.


* Published in print edition on 28 June 2013

Add a Comment

Your email address will not be published.