Full Spectrum, la réponse organisationnelle à la crise

Forum

Par Arvin Mootoocurpen

Les dés sont jetés. Il y aura une forte contraction de l’économie mauricienne dans les mois à venir. Mais existe-t-il des solutions ? Parlons-en.

Dans une communication récente, sur les réseaux sociaux, Jacques Attali, économiste français de renom, demande : “Que font les entreprises européennes et françaises pour mobiliser leurs actionnaires, leurs chercheurs, leurs cadres et salariés à la recherche des solutions scientifiques, économiques et sociales aux problèmes d’aujourd’hui ?”.

C’est une question intéressante. Une des solutions à un début de rebond serait la mobilisation de toutes les ressources humaines à la recherche de solutions scientifiques, technologiques, économiques et sociales.

Et, à la question, quelle pourrait être la contribution de la communication au pays ?
Plus de foires et de salons et de marketing en ligne, et utilisation des moyens – visuel, audio, écrit – afin de persuader par rapport à la supériorité des produits mauriciens ? Le problème est que c’est aussi ce que feront les autres pays et probablement mieux que nous.

Alors comment gagner en compétitivité ?

Personnellement, je propose de combler d’abord les failles organisationnelles en réadaptant le modèle de communication militaire aux besoins de l’économie mauricienne. Le modèle de communication militaire contemporain qui consiste à mobiliser les talents à la recherche de solutions.

Une réforme organisationnelle entreprise par la Grande-Bretagne surnommée ‘Rainbow in the Dark Doctrine’ attire les regards des professionnels de la guerre de l’information depuis plusieurs années. ‘Rainbow in the Dark’ est une approche centralisatrice qui rassemble opérations psychologiques et de relations publiques sous le même toit, dans un contexte d’accroissement des contraintes budgétaires.

L’auteur s’appelle Stephen Jolly, spécialiste de la guerre de l’information. Son constat : faible coordination, structure trop complexe, vision à court terme des objectifs de communication, le tout mis en œuvre par des méthodes obsolètes. Sa solution : le ‘Full Spectrum Communications’. Approche qui tient en trois mots : “efficacité”, “centralisation”, “numérique” et réunit les stratèges de l’ensemble de la Défense et les spécialistes des relations publiques, du contenu et d’engagement numérique sous le même toit, le Directorate Defence Communication.

Les faiblesses observées par Stephen Jolly sont aussi les nôtres. Le “silo mentality” mauricien pose un réel danger.

Il faut imaginer un “Full Spectrum” réadapté avec les communicants de l’Economic Development Board, du ministère des Finances, du ministère de l’Industrie, et de SME Mauritius réunis sous le même toit. En parallèle, les associations des entreprises privées seraient dotées d’une structure similaire. Les deux, public et privé, seraient connectés par une troisième structure, pour la coordination. Appuyé par une équipe d’opérateurs et un secrétariat, la direction définira les directives et gérera les stratégies d’engagement.

Cette nouvelle organisation devra promouvoir surtout l’expertise mauricienne, désirée sur un continent africain qui manque cruellement d’experts, dans beaucoup de secteurs, du secteur manufacturier à la finance. Mobilisons nos talents pour la promotion de nos ressources humaines, de notre savoir-faire, de nos capacités !

Arvin Mootoocurpen est le directeur général de Purpose Communications Ltd


* Published in print edition on 1 May 2020

Add a Comment

Your email address will not be published.