Mon olivier a disparu

Mon olivier a disparu

Pour les immigrants chinois de l’île Maurice

La menace d’invasion japonaise

Durant la seconde guerre mondiale

Était une épée de Damoclès

Suspendue au-dessus de leur tête.

Craignant des atrocités japonaises

Connues en Chine sous l’appellation de “viol de Nanjing”

Des familles chinoises de Port Louis

Délaissèrent la capitale

Pour aller habiter d’autres régions.

Papa nous fit quitter

Notre appartement portlouisien rue Bourbon

Pour aller partager avec une famille proche

Une maison avenue de Coriolis à Rose-Hill

Avec un olivier dans la cour.

J’avais huit ans

Il m’arrivait parfois de grimper sur cet arbre

Pour cueillir un fruit.

Pour me rendre à l’école à Port Louis

J’allais tous les matins avec papa

Prendre le train à la gare de Rose-Hill.

Tags : Clifford Ng Kwet Chan,     Mon Olivier A Disparu

Add a Comment

Your email address will not be published.